Mot-clé - Autonome en chauffage

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 15 juillet 2014

Maison en bois bioclimatique à vendre entre Riom et Montluçon, Puy-de-Dôme (63) – Auvergne – "La maison arc-en-ciel" - Vendue

Nichée en pleine nature et surplombant un grand terrain en partie boisé, cette belle maison en bois a été conçue en suivant les principes de l'architecture bioclimatique.

Maison en bois à vendre proche Montluçon Puy-de-Dôme 63 écologique bioclimatique Auvergne

Sur plus de 5 046 m² de terrain, cette maison d’architecte en ossature bois, terminée en 2009, offre 142 m² de surface habitable.

Lire la suite...

lundi 5 mai 2014

Bergerie à vendre Alpes-Maritimes (06) - Site isolé, écologique et autonome - "La bergerie" [Vendu]

Avis aux amoureux de la nature, de l’air pur (extérieur et intérieur !), des panoramas de montagnes et du calme. Cette maison écologique des Alpes-Maritimes leur conviendra parfaitement puisqu’il s’agit d’une ancienne bergerie, construite avant la révolution, isolée à 1 100 m d’altitude. A la fois autonome en eau, en électricité et en chauffage, cette maison a de plus été restaurée entièrement écologiquement. Elle est habitée à l’année.

Bergerie à vendre Alpes-Maritimes 06 - Site isolé, écologique et autonome

Sur 5,6 hectares de prairies et de pâturages, elle offre 192 m² habitables dont 120 rénovés, le reste est clos et couvert. Elle bénéficie d’une vue panoramique sur le massif du Mercantour, jusqu’aux cimes enneigées des Alpes italiennes.

Lire la suite...

lundi 23 décembre 2013

Maison autonome et écologique à vendre en Languedoc-Roussillon, dans l’Hérault (34) - "L'indépendante" [Vendu]

Située dans le parc naturel régional du Haut-Languedoc, en pleine nature au cœur d’un domaine de près de 5 hectares, cette ancienne ferme a été entièrement rénovée : c’est à présent une maison écologique et autonome.

Maison autonome fonctionnement

Maison autonome écologique à vendre Hérault 34 Languedoc-Roussillon Maison renovée écologiquement Gîte écologique parc Haut-Languedoc Maison autonome en eau Grand gîte Hérault Paysage montagnes lac

Perchée au-dessus d’une vallée à 500 m d’altitude, la propriété est composée de deux maisons et d’un studio, l’ensemble offrant 282 m² habitables avec 6 chambres et 3 salles de bain.

Lire la suite...

lundi 21 janvier 2013

Eco-gîte à vendre en Auvergne proche Le Puy-en-Velay - Haute-Loire (43) - "Au coin du cantou" - [Plus à la vente]

Située au cœur du massif central, dans un parc naturel auvergnat, non loin du Puy-en-Velay, cette ancienne ferme a été reconvertie en une spacieuse maison d’habitation et un écogîte labellisé de 10 personnes, pour un séjour en harmonie avec la nature. L’ensemble, entièrement rénové, profite pleinement des bénéfices de Dame Nature.

Eco-gîte à vendre en Auvergne L’ensemble, entièrement rénové, profite pleinement des bénéfices de Dame Nature. Il y a également de nombreuses dépendances : une étable et grange, un labo, un garage. On compte également 1,2 hectare de parcelles de bois. La terrasse en bois de l’habitation est en mélèze et a reçu un traitement à l’huile de lin. Le cantou.

«Tendre vers un idéal écologique», ce fut dès le départ la volonté des propriétaires qui se sont engagés depuis plusieurs années dans une démarche éco-citoyenne. Le gîte est complètement indépendant, meublé et sans vis-à-vis. Parmi les nombreux autres sites d’intérêt des environs, on peut citer les gorges de l’Allier, la ville pittoresque du Puy-en-Velay avec le rocher d’Aiguilhe, la Vierge rouge et Saint-Joseph, La Chaise-Dieu etc. L’habitation profite d’une vue sur la campagne environnante et au loin, sur les monts de la Margeride. Le Puy-en-Velay et Brioude sont à une trentaine de kilomètres.

Une vache jersiaise Sur environ 5 000 m² de terrain, cette propriété dont le 1er bâtiment date de 1816, offre pour l’habitation, 180 m² de surface habitable avec 6 pièces dont 4 chambres et pour le gîte, 120 m² de surface habitable avec 5 pièces dont 4 chambres. Située en Auvergne, en Haute-Loire (43), la propriété, à l’écart et à l’abri des nuisances, est à la sortie d’un petit village de moyenne montagne très calme, d’une centaine d’habitants. La propriété compte également un garage pour deux voitures, une pièce labo isolée indépendante pour les confitures, une étable et grange - avec actuellement des chèvres, une vache jersiaise, des poules - et une serre en verre.

Sur environ 5 000 m² de terrain, cette propriété dont le 1er bâtiment date de 1816, offre pour l’habitation, 180 m² de surface habitable avec 6 pièces dont 4 chambres et pour le gîte, 120 m² de surface habitable avec 5 pièces dont 4 chambres.
Il y a également de nombreuses dépendances : une étable et grange, un labo, un garage.
On compte également 1,2 hectare de parcelles de bois.

Les propriétaires ont en vue un projet agricole qui les oblige à changer de lieu. Leur futur projet d’habitation sera lui aussi résolument orienté vers l’autonomie énergétique.

L’environnement


Tournesols et magnifique point de vue L’habitation se situe aux confins du parc naturel régional du Livradois-Forez, région très boisée de moyenne montagne. La beauté des paysages, la diversité des milieux naturels et les nombreux sentiers qui le sillonnent sont les principaux atouts de ce parc régional, l’un des plus grands de France. On y compte de nombreuses activités artisanales. Le lieu bénéficie d’un environnement bien préservé, les prairies, les bois et les haies participent à sa biodiversité et vous invitent à la détente et aux activités de plein air.

Bac d'eau en pierre

Située en Auvergne, en Haute-Loire (43), la propriété, à l’écart et à l’abri des nuisances, est à la sortie d’un petit village de moyenne montagne très calme, d’une centaine d’habitants. L’habitation profite d’une vue sur la campagne environnante et au loin, sur les monts de la Margeride. Le Puy-en-Velay et Brioude sont à une trentaine de kilomètres.

Le lieu bénéficie d’un environnement bien préservé, les prairies, les bois et les haies participent à sa biodiversité et vous invitent à la détente et aux activités de plein air. Le village, perché à environ 1 000 m d’altitude, a la chance de bénéficier de magnifiques points de vue sur la chaîne des volcans d’Auvergne.

L’habitation se situe aux confins du parc naturel régional du Livradois-Forez, région très boisée de moyenne montagne. La beauté des paysages, la diversité des milieux naturels et les nombreux sentiers qui le sillonnent sont les principaux atouts de ce parc régional, l’un des plus grands de France. On y compte de nombreuses activités artisanales.

Parmi les nombreux autres sites d’intérêt des environs, on peut citer les gorges de l’Allier, la ville pittoresque du Puy-en-Velay avec le rocher d’Aiguilhe, la Vierge rouge et Saint-Joseph, La Chaise-Dieu avec son abbaye bénédictine et son festival de musique, Lavaudieu classé parmi les plus beaux villages de France, le plateau d’Ally avec ses vieux moulins, ses éoliennes et sa mine, le château musée du marquis de Lafayette, la ville de Brioude avec la basilique Saint-Julien et l’aquarium et la maison du saumon et de la rivière, … Un peu plus loin aussi, le massif du Mézenc et les sources de la Loire.

On trouve aux alentours de nombreux sentiers pour les randonnées à pied ou en VTT. Les environs de la commune sont connus dans la région pour ses coins à champignons (cèpes, girolles, …). On peut profiter à quelques kilomètres d’une petite station de ski de fond et de randonnées en raquettes gérée par la commune (location de matériel sur place) et d’un centre équestre. Accrobranche, promenade en calèche, parc animalier, … compte parmi les autres activités qui occuperont les plus petits.

On compte parmi les spécialités de la région, les lentilles vertes AOC du Puy-en-Velay (agriculture raisonnée), la dentelle, la verveine, le fromage (le saint-nectaire, la fourme d’Ambert), …

La maternelle est à 4 km, un transport scolaire gratuit (point de ramassage à 200 m) permet de se rendre au collège situé à 15 km.

Dans le village se trouvent une boulangerie artisanale et une épicerie. Il existe aux alentours de nombreuses possibilités pour remplir son panier de nourriture bio : on trouve de nombreux petits maraîchers, des paysans boulangers, des œufs à 1,5 km, des éleveurs de poulets. On peut aussi se procurer via l’AMAP de Langeac des légumes et fruits de saison, du pain et de la farine, du lait et des produits laitiers, des pommes et des jus de fruits, du miel, des volailles et des oeufs, du poisson, … Il y a également un Biocoop au Puy-en-Velay et à Brioude.

La 1ère gare SNCF se trouve à 10 km.

Les qualités écologiques et sanitaires


«Tendre vers un idéal écologique», ce fut dès le départ la volonté des propriétaires qui se sont engagés depuis plusieurs années dans une démarche éco-citoyenne en choisissant :

  • de privilégier les énergies renouvelables,
  • d’utiliser des matériaux sains et naturels lors des travaux de rénovation,
  • d’optimiser la gestion de l’eau,
  • de trier et valoriser les déchets ménagers.

L’exposition

L'habitation principale et le gîte sont tous deux orientés plein sud, ils profitent ainsi pleinement des apports solaires passifs.

Les matériaux et l’isolation

La terrasse en bois de l’habitation est en mélèze et a reçu un traitement à l’huile de lin. Dans cette ancienne ferme typiquement auvergnate, le bois, la pierre et la chaux sont les matériaux prédominants. Peinture à la pomme de terre

Peinture écologique

Dans cette ancienne ferme typiquement auvergnate, le bois, la pierre et la chaux sont les matériaux prédominants. Il y a une cave voûtée sous l’habitation principale.

En dehors de quelques peintures de fenêtres, la plupart des revêtements muraux ne sont pas issus de produits écologiques, leur remplacement se fera au fur et à mesure des besoins.
Dans la petite pièce où se trouve la machine à laver du gîte, les propriétaires ont testé la peinture à la pomme de terre (cf. photos n° 16 & 17 et l'interview que m'a accordé Stéphane).
La terrasse en bois de l’habitation est en mélèze et a reçu un traitement à l’huile de lin.

Les propriétaires ayant repris la propriété alors qu’elle était déjà en cours de rénovation, l’isolation n’est pas écologique partout : pour le gîte, une partie de la dalle est isolée avec de la laine de bois et les combles ont été isolés avec de l’ouate de cellulose mais l’habitation principale utilise encore des isolants «classiques».
Les fenêtres sont toutes à double vitrage 4/8/4 et sont équipées de volets neufs en bois.

Le chauffage

Le lieu est situé dans une région très boisée et ce matériau s’impose donc naturellement comme ressource énergétique car peu coûteux en transport et renouvelable.

Un fourneau à bois bûches Godin (inclus dans la vente) permet de cuisiner et de chauffer l’habitation principale. Elle possède par ailleurs une installation de chauffage central qui fonctionne aujourd’hui avec une chaudière au fuel et qui n’est utilisée que pour la mise hors gel de la maison lors de l'absence des propriétaires.

Le gîte est également chauffé avec du bois bûches via un chauffage central. Sa pièce principale dispose par ailleurs d’une grande cheminée, celle du cantou visible sur les photo n° 4 et 18.

La propriété possède des parcelles de bois qui suffisent à être en autonomie pour le chauffage. Les propriétaires font donc leurs bûches pour leur consommation personnelle. La commune donne par ailleurs régulièrement des coupes de bois car elle possède beaucoup d’hectares de bois.

L’eau chaude sanitaire

La production d'eau chaude pour l’habitation et le gîte est en partie solaire.

L’eau

Le village possède sa propre source naturelle qui a l’intérêt majeur de ne bénéficier d’aucun traitement tant la qualité de l’eau est satisfaisante. L’approvisionnement en eau de la propriété provient de cette source.

En amont, aux habitants de rejeter une eau la moins polluée possible : c’est pourquoi les propriétaires mettent gratuitement à disposition des occupants du gîte des produits ménagers biologiques pour leur séjour (pastilles pour le lave-vaisselle, lessive, …).

Dans un souci de gestion optimisée du gîte, les propriétaires ont opté pour des robinets thermostatiques dans les douches, des mitigeurs limiteurs de débit pour les lavabos, des réducteurs d’eau dans les W.C. et sur les robinets.

L’eau utilisée pour arroser le jardin et l’intérieur d’une serre de 40 m² provient d’un puits de 7 m de profondeur et d’une réserve d'eau de 8 m3 située dans l’étable qui récupère l’eau de pluie des toits.

L’électricité

Une installation photovoltaïque de 25 m² (3 kVA) est en fonctionnement depuis 2012.

Le réfrigérateur, le lave-vaisselle et la machine à laver du gîte sont tous de classe A ou A+. La machine à laver est alimentée par l’eau chaude solaire directement via un robinet thermostatique réglé sur une température d’environ 40 °C, ce qui réduit donc sa consommation électrique.

La consommation

En moyenne, pour les 2 maisons, il faut compter 400 € par an pour l’eau et l’assainissement, environ 75 € par mois d’électricité mais juste de l'huile de coude pour le chauffage.

Le terrain


Le jardin est en entretenu en bio depuis au moins 7 ans et dispose d’une source et d’un endroit pour le compostage. Une serre bio en verre de 40 m² exposée Sud-Ouest sert aux cultures plus exigeantes en température et pour les semis Un espace est dédié aux plantes aromatiques - thym, mélisse, consoude, origan, ciboulette, ... - et à la rhubarbe.

Jardin bio

La surface de terrain est d'environ 5 000 m² avec des parcelles de bois de 1,2 ha de sapins et de pins qui peuvent servir pour le chauffage ou pour disposer de bois d’œuvre pour des travaux.

Le jardin est en entretenu en bio depuis au moins 7 ans et dispose d’une source et d’un endroit pour le compostage.

Un espace est dédié aux plantes aromatiques (thym, mélisse, consoude, origan, ciboulette, ...) et à la rhubarbe.

Une serre en verre de 40 m² exposée Sud-Ouest sert aux cultures plus exigeantes en température et pour les semis.

Une parcelle de 2 500 m² à 400 m de la maison accueille un verger bio avec des fruitiers d’essence locale en partenariat avec le parc Livradois-Forez (pommes, prunes, poires, pêches, coings, vignes, …). Il y a plus de 20 arbres fruitiers dans la propriété.

A noter aussi


L’habitation principale

Bâtiments ferme écologique - Une terrasse en bois orientée Sud et Ouest - parasol à prévoir… -  fait le tour de la maison avec une vue sur les monts de la Margeride. La cusine. A l’étage, 4 chambres dont une avec une mezzanine et une salle de bain.

L'escalier. On trouve au rez-de-chaussée de l’habitation principale une pièce à vivre de 60 m².



On trouve au rez-de-chaussée de l’habitation principale une pièce à vivre de 60 m² et à l’étage, 4 chambres dont une avec une mezzanine et une salle de bain.
Une terrasse en bois orientée Sud et Ouest (parasol à prévoir…) fait le tour de la maison avec une vue sur les monts de la Margeride.
Elle dispose aussi d’un four à pain en parfait état de fonctionnement.

Le gîte

Le gîte est labellisé écogîte trois épis. C’est un label des gîtes de France qui s’appuie non seulement sur des critères d’économie, d’écosystème et de bio-construction mais aussi sur une démarche pédagogique.

Cantou.jpg On trouve au rez-de-chaussée du gîte une pièce à vivre de 60 m² avec un cantou et à l’étage, 4 chambres dont 2 avec salle d’eau.

La pièce à vivre du gîte. Il est possible d’aménager les dépendances pour faire d’autres gîtes ou des chambres d’hôtes avec table d’hôtes.


Une des chambres de l'écogîte. Ce gîte fut le 1er à être distingué par ce label en Haute-Loire. On peut profiter d’une terrasse avec vue sur les monts de la Margeride. Il existe un site Internet évolutif dédié à la présentation du gîte et qui dispose d’une gestion du planning. Le gîte est ouvert toute l’année. Calculé sur 7 ans, le revenu moyen mensuel est de 500 €.

Le terrain autour du gîte - avec balançoire, salon de jardin et barbecue - est entièrement clos ce qui permet ainsi d’accueillir des animaux domestiques. Située au cœur du massif central, dans un parc naturel auvergnat, non loin du Puy-en-Velay, cette ancienne ferme a été reconvertie en une spacieuse maison d’habitation et un écogîte labellisé de 10 personnes, pour un séjour en harmonie avec la nature. Eco-gîte

Le gîte est complètement indépendant, meublé et sans vis-à-vis.

On trouve au rez-de-chaussée du gîte une pièce à vivre de 60 m² avec un cantou et à l’étage, 4 chambres dont 2 avec salle d’eau. On peut profiter d’une terrasse avec vue sur les monts de la Margeride.

Le gîte est labellisé écogîte trois épis. C’est un label des gîtes de France qui s’appuie non seulement sur des critères d’économie, d’écosystème et de bio-construction mais aussi sur une démarche pédagogique visant à permettre aux hôtes d’appréhender les préoccupations environnementales et les techniques et matériaux de l’éco-construction. Ce gîte fut le 1er à être distingué par ce label en Haute-Loire.

Le terrain autour du gîte (avec balançoire, salon de jardin et barbecue) est entièrement clos ce qui permet ainsi d’accueillir des animaux domestiques.



Il existe un site Internet évolutif dédié à la présentation du gîte et qui dispose d’une gestion du planning. Le gîte est ouvert toute l’année. Calculé sur 7 ans, le revenu moyen mensuel est de 500 €.

La propriété

La propriété compte également un garage pour deux voitures, une pièce labo isolée indépendante pour les confitures, une étable et grange (avec actuellement des chèvres, une vache jersiaise, des poules) et une serre en verre.

Il est possible d’aménager les dépendances pour faire d’autres gîtes ou des chambres d’hôtes avec table d’hôtes. On peut aussi accueillir un petit élevage comme le font actuellement les propriétaires car il y a un parc de 2 500 m² attenant entièrement clos avec source.

Les toits sont soit neufs, soit en très bon état.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Même si l’obligation de réaliser un tel diagnostic lors d’une vente immobilière est une bonne chose en termes de sensibilisation du grand public à la performance énergétique et aux émissions de gaz à effet de serre, on peut malheureusement noter une nouvelle fois certaines incohérences, comme le font d'ailleurs très souvent remarquer bon nombre de propriétaires de maisons écologiques.

Là encore, les propriétaires déplorent que les classements révélés par le DPE soient si mauvais malgré les nombreux investissements réalisés pour améliorer la consommation énergétique de leur bien. L’explication tient ici au fait de quelques absurdités :

  • le technicien n’a pas diagnostiqué le gîte car il est habité moins de 4 mois à l’année alors même que c’est sur celui-ci que ce sont portés les plus importantes améliorations (qualité de l’isolation, chaudière bois, …),
  • pour l’habitation principale, le chauffage au bois du fourneau a été ignoré et seul le chauffage au fuel a été pris en compte, le diagnostiqueur se basant uniquement sur le chauffage central avec radiateurs. Pourtant, depuis plus de 7 ans, les propriétaires se chauffent uniquement au bois, l’utilisation de la chaudière étant réservée à la mise hors gel de la maison lors de leur absence...

Dpe

Classe énergie : E (302,23 kWhEP/m².an).
Emissions de gaz à effet de serre (GES) : G (90,67 kgéqCO2/m².an).

Annonce n° AD229.

Ce bien n'est plus à vendre.

Crédit photos : les propriétaires.

samedi 13 août 2011

Maison écologique à vendre en Bourgogne - Nièvre (58) - "La bergerie bourguignonne"

Voici située dans la campagne bourguignonne, une ancienne bergerie de 1850 rénovée avec bon sens et présentant de nombreux atouts écologiques.

Voici située dans la campagne bourguignonne, une ancienne bergerie de 1850 rénovée avec bon sens et présentant de nombreux atouts écologiques Sur un terrain arboré de plus de 2000 m², cette maison au calme avec une vue sur la campagne offre 110 m² habitables avec 5 pièces dont 2 chambres La façade nord Le terrain de plus de 2000 m2 est arboré et en grande partie clos Toutes les fondations ont été refaites en béton de chaux. Les sols sont montés sur un hérisson de 60 à 80 cm, y compris ceux de la terrasse attenante exposée au sud

Une partie de la maison étant enterrée, on profite été comme hiver de son inertie thermique Toutes les fondations ont été refaites en béton de chaux L'accès au second étage La pièce du second étage

La grande chambre La salle d'eau La salle d'eau La cuisine et sa cuisinière à bois L'entrée du 1er étage Le chauffe-eau solaire

DPE maison écologique à vendre, Bourgogne, Nièvre 58, environ 20 km Clamecy et Corbigny

Sur un terrain arboré de plus de 2000 m², cette maison au calme avec une vue sur la campagne offre plus de 110 m² habitables avec 5 pièces dont 2 chambres. S'ajoutent à cela des combles aménagés et une dépendance de 33 m² à rénover.

Cette maison pourrait convenir au mode de vie d'un travailleur indépendant qui se rend de temps à autre à Paris et qui a envie de faire un potager, couper du bois, cuisiner, faire de belles balades à vélo, chercher du bon vin, ... L'effet "vert" ouvre une dimension dans le temps, on vit avec les bienfaits de la nature, on travaille mieux et on dépense moins.

Ce lieu proche des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle pourrait être utilisé pour un créer un gîte.

L’environnement

Située en Bourgogne, dans la Nièvre (58), cette maison fait partie d’un village d’une trentaine d’habitants. La commune est à une vingtaine de kilomètres de Clamecy, de Vézelay et de Corbigny et à une soixantaine de kilomètres d’Auxerre et de Nevers. Paris est à 250 kilomètres.

La propriété est installée dans un beau panorama, entourée de belles bâtisses, de terres de forêt et d'élevages, de vignes et se trouve à proximité d’un canal et de ses écluses.

La Seine est à quelques centaines de mètres et un port se trouve à une quinzaine de minutes à pied.

Le parc naturel régional du Morvan est tout proche. On peut profiter d’une véloroute de 180 kilomètres qui emprunte en partie le chemin de halage du Canal du Nivernais.

Le village, à 200 m d’altitude environ, est étendu et comporte 3 quartiers : le bourg, le canal, la gare. On y trouve un bois de 35 hectares que les habitants peuvent exploiter et une source avec une fontaine accessible à tous.

La ville de Tannay est à une vingtaine de minutes à pied. On y trouve une crèche, une école maternelle, une école primaire et des commerces (un marché, un supermarché, des caves, …).

Un ramassage scolaire tout proche de la maison permet de se rendre à l’école primaire, au collège et au lycée.

On trouve à Clamecy une épicerie associative proposant des produits issus du commerce équitable et de l'agriculture biologique et qui est essentiellement approvisionné par des producteurs ou artisans locaux. Ce lieu propose également un centre de ressources sur les alternatives en matière d'environnement et de consommation.

Un magasin de produits et matériaux écologiques se trouve à un quarantaine kilomètres.

La gare et la station de bus se situent à une quinzaine de minutes de marche et permettent de rejoindre Clamecy, Corbigny, Avallon, Auxerre, Dijon, ... Un train direct par jour permet de se rendre à Paris.

Les qualités écologiques et sanitaires

L’environnement

La maison est en zone d'élevage, il n'y a pas de nuisance due au traitement pesticide agricole.

Le lieu de dépôt pour le recyclage du papier, du verre et des déchets domestiques (boîtes de conserve, etc.) est à proximité de la maison, ce qui à la campagne est très appréciable puisque cela évite un superflu de consommation d'essence.

Les matériaux et l’isolation

Cette maison de 1850 est construite en pierres hourdées à la terre. Les joints ont été entièrement refaits au mortier à la chaux sur l'ensemble des murs.

Voici l’éventail des matériaux utilisés : chaux, bois (chêne, hêtre, pin, liège), gypse naturel et fibres de cellulose (Fermacell), terre cuite, granulés d’argile expansée.

Les peintures utilisées lors de la rénovation sont écologiques et le bois a reçu un traitement à base de produits naturels.

L’isolation est complétée par des plaques Fermacell et un isolant mince géotextile.

Le chauffage

Un poêle à bois (marque canadienne, 12 kW/h, capacité de chauffe de 330 m3, double combustion, 15 à 20 heures d'autonomie), une cuisinière à bois (8 à 10 heures d'autonomie, même capacité de chauffe que le poêle) et 38 m² de plancher solaire basse température permettent de chauffer la maison.

Il y a une accumulation de chaleur au niveau du conduit de cheminée car il a été doublé avec d’anciennes briques réfractaires (récupération d’un four à pain).

Une partie de la maison étant enterrée, on profite été comme hiver de son inertie thermique.

Toutes les fondations ont été refaites en béton de chaux. Les sols sont montés sur un hérisson de 60 à 80 cm, y compris ceux de la terrasse attenante exposée au sud. Une partie de la dalle, également en béton de chaux, a été recouverte d’anciens carreaux de terre cuite. L’ensemble joue parfaitement bien son rôle de régulateur thermique.

La performance énergétique peut facilement être améliorée par la pose d'un sas devant la porte d'entrée.

La commune possède un bois et pratique l'affouage, ce qui permet de se chauffer gratuitement sur l'année et de cuisiner (cuisinière avec four, fabrication du pain).

L’eau chaude sanitaire

Un chauffe-eau solaire fournit l’eau chaude sanitaire. Il y a des robinets thermostatiques pour le lave-linge et le lave-vaisselle.

L’électricité

Afin de diminuer l’impact des champs électromagnétiques, les gaines enfouies dans le sol ont été enveloppées de papier d'aluminium.

Le terrain

Le terrain de plus de 2000 m² est en grande partie clos. On y trouve des arbres fruitiers (pommiers, poirier, pêchers, pruniers), des buissons de groseilles et de cassis, des haies avec des hêtres, des ormeaux, un sapin, un peu de lilas...
Il accueillait également un potager bio.

A noter aussi

L’orientation est Nord Est - Sud Est.
Les ouvertures ont été étudiées pour optimiser le gain de lumière. Les fenêtres de toit ont été installées au sud.

L'électricité, la plomberie, les huisseries, l’assainissement, la toiture, les cheminées, la salle d'eau, le W.C. ont été faits entre 2002 et 2006.
Un système de drainage tout au tour de la maison permet de limiter les risques d'humidité.
Il y a la possibilité de faire un puits canadien.
L’assainissement (une grande fosse sceptique prévue pour une famille de 5 à 6 personnes) date de 2004 et est aux normes européennes.

On trouve au rez-de-chaussée : un salon de 27 m², une pièce (possibilité de chambre) et la cuisine;
au 1er étage : une pièce palière, une salle d'eau, un W.C., une grande chambre;
au second étage : une chambre sous comble.

La maison dispose d’une terrasse au sud en "L" de 30 m² environ.

Les taxes d'habitation et foncière sont faibles.

Classe énergie : E (258 kWhEP/m².an).
Emissions de gaz à effet de serre (GES) : C (14 kgéqCO2/m².an).

"La bergerie bourguignonne" m'intéresse
(Mise en relation gratuite & aucune commission)

Annonce n° AD219.

Crédit photos : les propriétaires.

- page 1 de 2